Dégénérescence maculaire

La macula est la zone centrale de la rétine. Avec l’âge, son fonctionnement peut se dégrader progressivement, ce qui affecte la vision centrale fine. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de perte de la vision centrale chez les personnes de plus de 50 ans dans les pays occidentaux. Les femmes sont plus touchées que les hommes.

Les premiers signes de la DMLA sont la difficulté à s’adapter aux changements brusques de lumière. La lecture (vision de près) devient difficile et nécessite un meilleur éclairage. Les lignes droites vous semblent onduler et se déformer (test grille d’Amsler). La vision centrale s’altère, se brouille, une tache noire apparait.

Type de DMLA

Il existe deux types de DMLA : la DMLA sèche et la DMLA humide. La DMLA sèche est due à de minuscules dépôts, appelés drusen, qui abîment peu à peu les cellules de la macula, au fil des ans. Ce type de dégénérescence maculaire est la moins évolutive des deux, et elle concerne 90 % des cas.

Les autres 10% souffrent de la DMLA humide, également appelée « néovasculaire », qui évolue plus rapidement. Elle apparait lorsque des vaisseaux sanguins anormaux se développent sur la macula. Du sang ou d’autres liquides peuvent en fuir, abîmer les cellules et créer des cicatrices.

Cette forme de DMLA peut apparaître de façon soudaine et affecter la vision en quelques jours seulement. Il est donc très important de consulter un ophtalmologue dès l’apparition des premiers symptômes tels que : déformation de la vision des lignes droites, tache grise au centre de la vision.

La DMLA ne rend pas aveugle, puisque seule la vision centrale est altérée, mais elle conduit à une incapacité à lire et à reconnaître les visages (c’est la cécité sociale). La rééducation basse vision permet de mieux se servir de la vision périphérique qui est conservée.

Seule une surveillance régulière auprès d’un spécialiste permet de diagnostiquer la DMLA et, si nécessaire, de la traiter avec efficacité.

Dégénérescence maculaire
Centre moderne à Yverdon

Quels sont les moyens de dépistage ?

Un dépistage précoce limite la progression de la maladie et permet de préserver la vision. Pour faire son diagnostic, l’ophtalmologue examinera votre fond de l’œil, avec ou sans dilatation. Selon la forme (sèche ou humide) et le stade de la maladie, il peut demander des examens complémentaires.

Quel est le traitement de la DMLA ?

Centre Nord Vaudois Ophtalmologie

Pour la DMLA sèche

En dehors de la surveillance de la maladie (contrôles chez un ophtalmologue), des compléments nutritionnels, à base de vitamines et de minéraux aux propriétés antioxydantes, peuvent être proposés à certains stades. Ils ont pour but de ralentir l’évolution de la maladie.

L’acupuncture oculaire peut également contribuer au ralentissement de la progression de la maladie.

Centre Nord Vaudois Ophtalmologie

Pour la DMLA humide

Les traitements disponibles ont pour but de ralentir la progression de la maladie et de maintenir l’acuité visuelle, en stoppant le développement de nouveaux vaisseaux sanguins et en limitant la formation d’œdème maculaire.

Ils consistent en l’injection intra-oculaire de substance luttant contre le développement des vaisseaux anormaux.

Ces injections sont pratiquées au CNVO.

Rendez-vous centre ophtalmologique à Yverdon

Le Dr Michael Martin et son équipe ont le plaisir de vous accueillir dans les locaux du tout nouveau Centre Ophtalmologique

APPELEZ-NOUS